Wiki Dead Space
Advertisement

Vera Cortez est une officier de la P-SEC sur la Colonie d'Aegis VII . Bien qu'unitologue , il s'agit de la coéquipière et meilleure amie d'Abraham Neumann .

Caractère[]

Il s'agit d'une agent de sécurité très compétente, respectée par ses collègues et supérieurs. Faisant preuve de sang froid même dans les situations délicates, elle et Neumann semblent former le binôme le plus efficace de la P-SEC .

Bien que très professionnelle, elle est aussi très influencée par sa religion . Affectée, puis affaiblie par le Monolithe , elle finit par délaisser son travail, mais pas ses croyances.

Histoire[]

Vera Cortez semble être un agent d'expérience, elle a déjà travaillé sur plusieurs colonies avant Aegis VII dont trois avec Abraham Neumann . Elle est donc coéquipière de longue date avec Neumann et le connaît bien personnellement, elle n'ignore donc pas sa haine et son mépris envers l'Unitologie , qui lui a en quelque sorte pris sa femme. Elle décide donc pour conserver une bonne relation avec son collègue et sans doute aussi par pudeur, ne jamais lui parler du fait qu'elle même est unitologue (modérée).

Ils finissent tous deux par se retrouver, travaillant pour la CEC , en 2505, sur la Colonie d'Aegis VII . Durant les deux premières années et demi, ils ne sont confrontés à aucun problème particulier.

En 2508, Jennifer Barrow et son équipe de géologues découvrent le Monolithe 3A . Ils envoient directement les images du vestige à la P-SEC . Cortez comprends vite de quoi il s'agit et en parle à Neumann, elle finit d'ailleurs par lui apprendre qu'elle est unitologue. Neumann, surpris et déçu que sa collègue et amie soit unitologue commence à se disputer avec elle. Bien qu'ils se réconcilient assez vite, car très proches, une tension subsiste entre eux, ayant évidemment des opinions totalement opposées.

Ils règlent tous deux les conflits entre unitologues et non-unitologues, de plus en plus fréquents pendant cette période, bien qu'ayant du mal à rester professionnels tant ils désirent prendre parti pour un camp ou un autre.

Les deux agents se rendent Place de l'Union , craignant une émeute à cause d'un important rassemblement unitologue. Ils découvrent qu'un ingénieur, Deakin Abbott prêche ses "bonnes paroles" à la foule. Sur place, Neumann se moque du prédicateur alors que Vera éprouve du respect pour cet homme, elle se dispute même avec Neumann afin de défendre Abbott.

Harris cortez

Cortez tirant sur Harris

Cortez et Neumann sont sollicités quelques jours après la découverte du Monolithe pour venir au secours du docteur Sciarello pris en otage par Harris , un employé devenu fou. Bien que Neumann tente de dissuader le forcené, ce dernier tire sur l'agent qui parvient à esquiver le tir de cutter laser , Katie Evans, l'assistante du médecin n'a pas cette chance et meurt sur le coup. Cortez neutralise Harris, lui tirant une balle dans l'épaule et le menottant immédiatement après. Le docteur s'en sort indemne.

Cortez somnifères

Cortez avalant des somnifères

Les jours suivants, Vera se rend de plus en plus en retard au travail, souffrant d'insomnies et de troubles de l'attention comme beaucoup de colons. Comme pour ses collègues, le docteur Sciarello lui prescrit des somnifères, sans grand résultat. Neumann se dispute avec elle, devant même jusqu'à la réveiller directement à son appartement pour lui dire d'aller au travail. Elle finit par déposer un congé maladie.

Consultant discrètement Deakin Abbott, ce dernier lui conseille de venir à leurs réunions unitologues et l'invite à se joindre à leur rassemblement sur le site de fouilles . Elle se joint au fidèles devant le Monolithe. Elle est aperçue par Neumann qui se rendait par là avec Tom Sciarello, une dispute éclate encore avec les deux collègues, mais les unitologues aussi se joignent à la conversation, invitant Neumann à partir. Neumann finit par partir prévenant Cortez qu'elle délaisse totalement son travail au profit de sa croyance et que si le commandant James , son supérieur, la voyait ici elle serait licenciée sur le champ.

Vera union

Vera se rendant aux réunions unitologues Place de l'Union.

Totalement affectée par le marqueur et Abbott elle se rend le jour de son extraction Place de l'Union avec les autres fidèles, n'oubliant pas de se munir de son pistolet . Neumann la croise sur la place et lui demande une dernière fois de faire preuve de bon sens et d'abandonner la quête dans laquelle elle s'était lancée. Le Monolithe émet alors un signal puissant affectant tout le monde sur la Colonie. Laissant couler une dernière larme, elle braque son arme sur sa tempe et dit à son collègue : "Ne t'inquiète pas Bram... On se retrouvera, bientôt...". Puis comme tous les autres fidèles elle se tire une balle dans la tête.


Anecdotes[]


Advertisement